Vous êtes ici

Accueil Bourse de rédaction 2022

Bourse de rédaction 2022

19 octobre 2022

La Chaire de rédaction juridique Louis-Philippe-Pigeon est heureuse d’annoncer l’attribution de la bourse de doctorat Jacques-Deslauriers, d’un montant de 5 000 $, à M. Baptiste Jouzier. Cette bourse, qui vise à encourager l’excellence et la poursuite des études doctorales, est remise annuellement à une étudiante ou un étudiant dont la thèse s’inscrit dans les axes de recherche de la Chaire.

Baptiste Jouzier est doctorant à la Faculté de droit de l’Université Laval et à la Faculté de droit de l’Université Grenoble Alpes, sous la codirection des Professeurs Olivier Delas et Serge Slama. Il est chargé de cours et auxiliaire de recherche à l’Université Laval et chargé de travaux dirigés à l’Université Grenoble Alpes. Il a obtenu un financement IDEX Université Grenoble Alpes « Initiatives de Recherches stratégiques » pour les années 2019-2022. Il est titulaire d’un Master 2 en Droit international public de l’Université Grenoble Alpes. Membre de la Chaire Jean Monnet en intégration européenne de l’Université Laval et du Centre de Recherches Juridiques (CRJ) de l’Université Grenoble Alpes, il s'intéresse particulièrement au droit international et européen de la migration et au droit international et européen des droits de la personne. Il a publié des articles relatifs au droit international public, au droit international des droits de la personne et au droit de la migration dans la RQDI, la Revue des Droits de l'Homme et La Revue des droits et libertés fondamentaux. Il a codirigé, avec Olivier Delas et Olivier Bichsel, l'ouvrage collectif L'après COVID-19 : quel multilatéralisme face aux enjeux globaux ? Il a prononcé une dizaine de communications scientifiques au Québec, en France, en Belgique et en Tunisie. 

Sa thèse de doctorat, intitulée « Vers une systématique du droit international de la migration. Proposition d’une analyse structurante du droit international de la migration comme régime spécial du droit international », propose une systématisation novatrice du droit international de la migration, partant de l’hypothèse de la pertinence d’une conceptualisation de ce dernier comme régime spécial du droit international public. Fondée sur le constat concret d’une évolution rapide des règles internationales relatives à la gestion de la migration internationale, dans un contexte d’importance grandissante de l’enjeu migratoire, sa thèse vise à dégager les outils nécessaires au suivi, à la présentation et à l’analyse de ce régime juridique en pleine évolution. Elle propose notamment une réflexion sur l’objet, les acteurs, les sources et les normes du nouveau régime, offrant une lecture dynamique des différents paramètres et contraintes du droit international de la migration.  

Sa recherche vise à offrir une compréhension fine de la réalité des règles juridiques internationales régissant le phénomène migratoire, en pointant les manques et les perspectives d’évolution, pour une mobilisation par les décideurs publics, la communauté scientifique et la société civile. 

 

Pour en savoir davantage sur cette bourse, cliquez ici