Vous êtes ici

Accueil À propos Louis-Philippe Pigeon

Louis-Philippe Pigeon

Louis-Philippe Pigeon naît le 8 février 1905 à Henryville (Québec). Il étudie au Séminaire de Québec, puis à la Faculté de droit de l'Université Laval où il obtient un baccalauréat ès arts, une licence en droit et un doctorat en droit.

Reçu au Barreau du Québec en 1929, il exerce d'abord en pratique privée, puis devient secrétaire légiste à l'Assemblée législative du Québec. En 1940, il est nommé conseiller du Roi. De 1960 à 1966, il agit comme conseiller juridique du premier ministre du Québec, Jean Lesage. Il est professeur à temps partiel en droit constitutionnel à la Faculté de droit de l'Université Laval de 1942 à 1967.

Au cours de sa carrière, il occupe aussi les fonctions de bâtonnier de Québec (1960-1961), président du Conseil national de l'administration de la justice (1963-1967), vice-président de l'Association du Barreau canadien pour la province de Québec (1965-1966), vice-président de la Conférence des commissaires pour l'uniformisation des lois au Canada (1966-1967) et président du Comité national d'éthique professionnelle (1966-1967).

Auteur de l'ouvrage Rédaction et interprétation des lois, Louis-Philippe Pigeon publie également des articles en droit public, en droit civil et en rédaction législative.

Louis-Philippe Pigeon siège à la Cour suprême du Canada de 1967 à 1980. Après sa retraite de la Cour suprême, il dirige le programme de rédaction législative en français à la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa jusqu'à son décès, le 23 février 1986, à l'âge de 81 ans.

La Chaire a préparé trois documents qui recensent les écrits de Louis-Philippe Pigeon :

Autres sources d'information à propos de Louis-Philippe Pigeon :

Archives institutionnelles de l’Université Laval, Fonds Louis-Philippe Pigeon, P188, Radio-Canada, Allocutions prononcées lors de la retraite de Louis-Philippe Pigeon de la Cour suprême du Canada, 7 février 1988.

Gérald-A Beaudoin, « L'honorable Louis-Philippe Pigeon 1905-1986. (Canada Supreme Court) », (1986) 17:3 RGD 423.

Olivier L Courtemanche, « Les théories constitutionnelles de Louis-Philippe Pigeon: l'efficience du partage législatif des compétences et l'incrédulité face a la protection législative des droits fondamentauxm », (2011) 57:1 McGill Law Journal 37. 

Ernest Caparros et al, dir, Mélanges Louis-Philippe Pigeon, Montréal, Wilson & Lafleur, 1989.

Voir aussi la nouvelle de Stéphanie Boutin, « Trouvailles dans les archives sur Louis-Philippe Pigeon ».